En bateau, en auto, à dos d'animaux: notre voyage en Afrique
Qui suis-je ?

Traverser un bout d'Afrique, on en a rêvé. Nous avons 6 mois de janvier à juillet 2008 pour parcourir la partie ouest du continent, tracer un itinéraire au gré de nos rencontres. Pour avancer, nous utilisons des moyens de transport divers et variés... Récits d'un baroudage haut en couleur.

Derniers articles
Menu
Où suis-je actuellement ?



Rubriques
    Mes amis
      Liens

        Billet 9 sur 29
        Page précédente | Page suivante

        Vaudou VS Rastafarai

         

        Sud du Bénin. Une jolie côte bordée de cocotiers. L'air est saturé d'humidité, autant dire qu'on dégouline de la tête aux pieds.

         

         

         

        Assis sur la plage sous la paillotte qui estdevant son auberge, Gildas nous raconte comment il est devenu un rastaman. Comment l’enfant qu’il était, flanqué de sa petite soeur qui avait la polio et a moitié abandonné par ses parents s’est refugié chez les prêtres de la mission. Il nous raconte ses 10 années a servir la messe, a apprendre et a aimer le message de Jesus. Il nous explique que s’il a abandonné l’idée de devenir pretre, c’est qu’il n’a jamais compris ceux qui travestissent la bonne parole en portant les gris gris sous la soutane et en engrossant les fideles en guise de confession. Il nous avoue ne pas avoir de certitudes quand aux bien fondés de la religion vaudou. Lui, il a choisi le rastafarisme en tant que maniere de vivre sa religion pleinement, sans faux semblants. Il aspire a etre généreux, juste et bienfaisant, comme nous l’a commandé Jesus. Il aime le travail, la preuve, il n’avait rien et dirige maintenant une auberge tres prisée des blancs de Cotonou (tout est vide au Benin sauf chez lui). En tout cas nous, on était venu pour une nuit et on est resté 5 jours !

         

         


         

        Le petit garcon sur la photo est le fils du féticheur chez qui nous avons été invités – moyennant quelques billets – a venir prendre des photos. Il nous explique que chaque fétiche a sa spécificité : celui qui protege le village, celui qui fait tomber la pluie, celui qui rend fertile etc etc. Chaque fétiche doit recevoir des sacrifices reguliers. En effet, le vaudou represente le monde des esprits, et il faut rassasier les esprits. Le féticheur, en tant qu’initié, détient avec les pretres et autres voyants un pouvoir énorme sur les gens. Untel doit faire un sacrifice pour telle raison (et payer l’initié pour le conseil), untel doit se marier pour satisfaire un esprit, l’autre doit renoncer a telle affaire. Le petit garcon deviendra un initié et aura beaucoup de pouvoir. Esperons qu’il s’en servira a bon escient pour, comme Gildas, faire des affaires saines et être un bel exemple de reussite au Benin.


        Publié à 02:36, le 20/04/2008, Grand-Popo
        Mots clefs :

        Ajouter un commentaire :: Envoyer cet article

        yahhhhhhhhhh mannnnnnn
        Commentaire publié par Anonymous, à 02:36, le 20/04/2008

        iriiiiiiiiiieeeeeeee mannn jah guide!! jah bless zot!!
        super votre blog et vous en avez pris plein la vueee
        c lak c bon papa!! en direct de bobo dioulasso ou vous etiez il n'y pas si longtemps et ou l'on se retrouvera bientot j'espere!! ici tous se passe pour le mieux enfin on se raconte ca bientot alor big bigup nartrouverrrrrrr et bon tripp franci

        Lien permanent

        Rasta au bénin
        Commentaire publié par sans nom, à 02:36, le 20/04/2008

        Vous trouvez pas que cette too much que tout est vide au Bénin sauf chez le fou??????
        C'est bizarre? Bon Vent.

        Lien permanent